Et qu’en est-il des fédérations?

Montréal, 23 novembre 2016 – Si les cinq nouveaux sports qui seront aux Jeux olympiques de Tokyo auront tous le même statut, ils sont loin d’être égaux dans leurs structures administratives à l’échelle québécoise.

Actuellement, quatre des cinq disciplines comptent sur le soutien d’une fédération provinciale ou sont en voie d’en joindre une. La Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade, Baseball Québec, Softball Québec et Karaté Québec sont déjà bien établies et chapeauteront leurs athlètes vers les paliers nationaux et internationaux. Quant au surf, il joindra les rangs de la Fédération québécoise de canoë-kayak d’eau vive sous peu. Seul le skateboard est encore orphelin au Québec. Des démarches nationales se sont toutefois amorcées.

Cependant, chacune de ces disciplines est régie par une fédération internationale reconnue par le CIO, condition sine qua non pour être admis aux Jeux olympiques.

Financement

Les meilleurs athlètes et entraîneurs québécois peuvent profiter d’une aide financière et de services qui est offerte par le gouvernement du Québec s’ils sont reconnus par le programme Équipe Québec. Les athlètes sont identifiés en trois catégories : excellence, élite et relève.

Toutefois, pour profiter de ce programme, ils doivent être membres d’une fédération sportive québécoise reconnue par le Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). La fédération sportive québécoise doit quant à elle être reconnue par la fédération canadienne.

Qu’arrivera-t-il en skateboard, un sport qui ne compte aucune fédération, tant au Québec qu’au Canada? Le temps est limité pour mettre sur pied ces organisations avant les Jeux de Tokyo, sauf que la porte à une éventuelle aide demeure ouverte explique Bryan St-Louis, porte-parole au MEES.

« Un athlète peut être identifié à titre exceptionnel, ce qui serait le cas d’un athlète sélectionné pour les Jeux olympiques ou paralympiques sans être préalablement reconnu et boursier du programme Équipe Québec. »

Les planchistes pourront donc continuer à pratiquer leurs manœuvres pendant qu’une fédération canadienne prend forme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s